De l'abeille à la ruche

Catégories

  • Communication

    L'abeille communique avec sont environnement de plusieurs manières.

    Des signaux visuels, sonores, des vibrations, des odeurs, des saveurs, des attitudes et des mouvements font parties de la palette des moyens de communication. 

    Ces moyens sont évidement liés aux lieux et situations. Une abeille dans la ruche aura beau utiliser sa vue, il y fait entièrement noir, d'où l'impossibilité d'utiliser les attitudes et les movuements. Dans ce cas, restent les vibrations, les odeurs, et les saveurs.

  • L'eau

    L'eau est indispensable à la ruche. 

    Elle sert à l'élaboration de la nourriture des larves qui en contient près de 70 %.

    C'est aussi l'élément indispensable à la régulation de la température de la ruche en cas de chaleur.a

    Elle sert au propre métabolisme de l'abeille.

    Elle permet la dilution des miels trop épais.

    Elle peut transporter jusqu'à 25 mg d'eau, cela représente environ 10 litres d'eau en moyenne par colonie par saison.

    Une butineuse peut devenir une apporteuse d'eau. Afin d'indiquer à ses congénères la source d'eau, elle utilise la danse frétillante. A la source même d'eau, elle aura émis des phéromones de la glande de Nasarov qui localiseront exactement l'endroit.

    Les piscines sont une source d'eau et le chlore est en plus très attractif. Pour l'apiculteur, il vaut mieux avoir une source à proximité de son rucher afin d'éviter de déranger les nageurs. 

    Les abeilles cherchent l'eau sur les cultures et c'est comme cela qu'elles intoxiquent la ruche, le couvain, les réserves en y introduisant les pesticides.

    Le bar est ouvertSur de la mousse

    Diaporama Abeilles et eau